www.rwandan-flyer.com

L’étonnant retour du Rwanda sur les marchés

25/04/2013

 

Le Rwanda a réussi ce jeudi son grand retour sur les marchés de la dette. Il a émis 400 millions de dollars d’obligations à 10 ans pour sa première émission dans la devise américaine. Selon des sources financières citées par Bloomberg, le rendement de l’obligation est ressorti dans le bas de la fourchette, à 6,875%. La dette du Rwanda est classée dans la catégorie “spéculative”, Standard & Poor’s et Fitch Rating lui attribuant la note « B » (soit 5 crans en dessous de la catégorie « investissement »), avec une perspective stable


Le gouvernement rwandais avait mandaté la semaine passée BNP Paribas et Citigroup pour mener l’opération. La taille de l’émission ne lui a pas permis d’intégrer l’indice d’obligations souveraines émergentes de JP Morgan (la barre étant placée à 500 millions de dollars), mais cela n’a pas semblé entamer l’appétit des investisseurs.

 

SOURCE : LES ECHOS : HERE

 

Le Rwanda, confronté depuis plusieurs mois à une diminution de l'aide internationale, est devenu jeudi le premier pays d'Afrique de l'Est à lever des fonds sur les marchés internationaux, en lançant un inédit emprunt obligataire de 400 millions de dollars (environ 300 millions d'euros).

Cette opération, confiée aux banques américaine Citigroup et française BNP-Paribas, doit servir à rembourser la dette à court terme du pays et financer des investissements stratégiques.

Parmi les priorités rwandaises: finaliser la construction d'un important centre de conférences, le Kigali Convention Center. Le Rwanda, dont la population est encore largement rurale et qui l'an dernier affichait un PIB par habitant de 664 dollars, cherche à développer ses services.

L'emprunt lancé sur les marchés internationaux va aussi permettre au pays de diversifier et augmenter ses sources de financement, et de réduire le déficit d'investissement dans ses infrastructures, a estimé Mark Bohlund, économiste spécialiste de l'Afrique subsaharienne, chez IHS Global Insight.

 

SOURCE : ROMANDIE : HERE

 

 

On apprend à la lecture du Financial Times que le Rwanda lance aujourd'hui une émission obligataire de 400 millions de dollars. Ce pays, surtout connu pour son génocide de 1994 et ses gorilles, signe là son arrivée  dans le bal des grandes signatures souveraines internationales. Car le taux livré pour ces emprunts à 10 ans devrait être inférieur à 7%. C’est beaucoup plus que l’Allemagne et la France, qui sont sous les 2%, mais presque aussi bien que le Portugal (5,8%) et beaucoup mieux que la Grèce (11,3%).

 

SOURCE : CHALLENGES : HERE



25/04/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi